Éditions Lumumba RDC RDC : Situation des jeunes

RDC : Situation des jeunes

( Albert Savana (2020) : Les jeunes congolais dans les mine artisanales)

En République démocratique du Congo, bien des circonstances malheureuses durant des décennies, n’ont pas pu favoriser la promotion des adolescents et jeunes en matière de santé, d’éducation, d’emploi, c’est-à-dire de développement intégral. Pourtant les jeunes constituent plus de la moitié la population.

« En effet, le développement d’un pays ne se fonde pas seulement sur la politique ou l’économie mais aussi sur sa capacité à assurer la relève par la jeunesse. La République Démocratique du Congo (RDC) étant un pays avec une population à majorité jeune, se doit de bien préparer cette jeunesse afin de lui permettre de servir dignement son pays et de le faire émerger sur tous les plans. »

« Le développement de la RDC est donc étroitement lié au bien-être de ses jeunes. Ainsi, une gouvernance démocratique stable, une croissance économique, un accès à l’éducation et aux soins de santé, sécurité, sont autant de facteurs qui, idéalement, devraient permettre aux jeunes de jouer un rôle plus grand dans la vie politique, économique et sociale du pays. Ce n’est malheureusement pas le cas aujourd’hui. »

Les jeunes Congolais font preuve de beaucoup de détermination à relever leurs défis mais ils ont aussi démontré leur frustration à cause des multiples obstacles.

La RDC compte de nos jours plus de 70 000 enfants et jeunes de la rue, dont environ 24 000 à Kinshasa. Pour mieux résoudre ce problème, il est important de bien cerner les axes majeurs qui en constituent le socle. À savoir: l’axe juridique et social. À ce jour, malgré une panoplie d’instruments juridiques internationaux et des textes légaux nationaux qui consacrent la protection de tout enfant, et ce, sans discrimination, le nombre d’enfants de la rue ne fait qu’augmenter. Voués à eux-mêmes, ces derniers ne bénéficient pas de la considération de la société qui se contente de les marginaliser. Face à cette situation, il s’avère plus qu’impérieux d’analyser scrupuleusement ce phénomène, d’entraver les causes majeures et les conséquences à court et à long terme, d’établir la responsabilité et endiguer finalement ce mal qui ronge la société et nuit à l’épanouissement intégral des enfants.

source: Ba Shégués batuni président Félix pourquoi ils sont les oubliés du programme de 100 jours?

Notre asbl ayant le projet d’intégration socioprofessionnelle des jeunes de la rue, pense s’investir sur la question de manière particulière afin de fournir des résultats fiables en recourant au mécanisme d’insertion socioprofessionnelle que nous disposons comme outil de travail et lequel constitue notre force.



Related Post