Éditions Lumumba Côte d'Ivoire Côte d’Ivoire : Situation des jeunes

Côte d’Ivoire : Situation des jeunes

(Côte d’Ivoire – Université – Amphi)

La maçonnerie c’est pour les ghanéens, la menuiserie pour les togolais, la vente du garba c’est bon pour les haoussas du Niger, gagner sa vie en jouant les porte-faix c’est bien pour les bêlas, gérer une boutique ça c’est le business des mauritaniens.

Cette mentalité du petit Ivoirien au-dessus des autres à bien fait école jusqu’en 2002 avec la crise qui a durement touché le pays.Précarité de l’emploi, camp de réfugiers, déplacés de guerre, difficultés pour manger et se loger et famine ont achevé l’orgueil des jeunes Ivoiriens.

Un chômeur, selon la définition de la Conférence internationale des statisticiens du travail (CIST), est toute personne qui, au cours des sept derniers jours précédant l’enquête, était sans emploi, avait entrepris des démarches pour obtenir un emploi au cours des quatre dernières semaines (ou les 30 derniers jours), était disponible pour occuper un emploi dans les 15 prochains, si l’occasion lui en était donnée. Le taux de chômage en Côte d’Ivoire était estimé à 5,3% conformément aux « critères internationaux », mais peut atteindre 25% selon les « réalités » locales marquées par le sous-emploi et l’emploi informel, a-t-on appris mercredi auprès du gouvernement ivoirien rendant compte d’une enquête nationale menée en 2013.

Côte d’Ivoire: Présentation



Related Post